Radulovic, un Guadanini à vingt ans Février 2005

Aller en bas

Radulovic, un Guadanini à vingt ans Février 2005

Message  NemanjaFan le Sam 29 Aoû - 16:58

http://www.radiofrance.fr/chaines/orchestres/journal/portrait/fiche.php?port=85000022

Nemanja Radulovic, un Guadanini à vingt ans
07 Février 2005

Elu «révélation internationale de l'année» le 26 janvier dernier, à Cannes, dans le cadre du Midem, le jeune violoniste Nemanja Radulovic joue le 17 février dans le cadre de la série Déclic.



Nemanja Radulovic, vous avez commencé l'étude du violon à Belgrade...
— Oui, je suis né à Nis, la deuxième ville de Serbie, puis ma famille a déménagé et j'ai étudié le violon au Conservatoire de Belgrade avec un élève de David Oïstrakh. Je ne viens pas d'une famille de musiciens, mais quand j'étais enfant je chantais tout le temps. Des professeurs se sont rendu compte que j'avais l'oreille absolue, et c'est ainsi qu'ils m'ont conseillé de me mettre au violon. A quatorze ans, j'ai quitté Belgrade pour la Hochschule de Sarrebruck, et quelques mois plus tard je suis venu à Paris, où j'habite désormais. La situation était très difficile à cette époque, en Serbie, à cause de la guerre, après laquelle les choses ont pris du temps avant de se remettre en place. Et puis, je rêvais depuis toujours de vivre à Paris, qui était et qui reste pour moi la plus belle ville du monde. Au Conservatoire National Supérieur de Musique, j'ai pu m'inscrire directement en cycle de perfectionnement, ce qui m'a permis de travailler avec Patrice Fontanarosa, qui continue de me donner des conseils. J'ai suivi les séminaires de Yehudi Menuhin, et je vois aussi de temps en temps Salvatore Accardo. Aujourd'hui, je joue souvent en Europe, principalement en France, en Allemagne, en Italie. Depuis 2002 je fais quelques incursions en Asie.

A Radio France, le 17 février, vous allez jouer seul...
— ... Mais j'aime beaucoup la musique de chambre ! Dès que je joue en compagnie d'un partenaire, même s'il s'agit d'un orchestre, je recherche l'intimité, la complicité. Un concerto, par les liens qu'il permet avec les instrumentistes de l'orchestre, doit être considéré selon moi comme une œuvre de musique de chambre, et non pas comme un combat.

Quels sont vos partenaires favoris ?
— Je joue régulièrement avec Dominique Plancade, Susan Manoff et Marielle Nordmann. Il existe peu de pièces originales pour violon et harpe, si l'on excepte la Fantaisie de Saint-Saëns, mais avec Marielle Nordmann, nous interprétons volontiers des transcriptions de pièces pour violon et piano : sonates de Dvorak et de Schubert, Danses roumaines de Bartok, etc. C'est là mon époque de prédilection, de Schumann et Brahms jusqu'à Rachmaninov et Prokofiev. Je joue aussi la musique contemporaine, ou Bach et Vivaldi, mais ce n'est pas vraiment ma spécialité.

Quel instrument jouez-vous ? Changez-vous de violon en fonction du répertoire que vous abordez ?
— Je joue un Guadanini de 1765 que me prête jusqu'en octobre 2006 la Fondation Philips de Hanovre en récompense au premier prix que j'ai remporté au concours Joseph Joachim en 2003. Personne n'avait joué de cet instrument depuis cinquante ans, et j'avoue qu'au début je n'étais pas entièrement à l'aise en sa compagnie, mais les réglages qu'ont effectués Étienne Vatelot et Jean-Jacques Rampal ont tout changé. Aujourd'hui j'aime sa sonorité pleine, et j'aborde avec lui tous les répertoires, sans chercher à adopter tel ou tel style : je joue Paganini et Ysaÿe comme je les sens !

Propos recueillis par Christian Wasselin
avatar
NemanjaFan
Admin

Messages : 222
Date d'inscription : 28/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://nemanjaradulovic.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum