Radulovic, Coupures de presse diverses source Valmalète

Aller en bas

Radulovic, Coupures de presse diverses source Valmalète

Message  NemanjaFan le Dim 27 Déc - 18:07

Nemanja Radulovic possède une nature de musicien propre à enflammer les foules (…). L’abattage du violoniste, l’imagination de ses phrasés, le juste équilibre qu’il trouve entre passion et raison donnent à son interprétation une fraîcheur sans cesse renouvelée. (…) Nemanja Radulovic offre son cœur avec sa musique.

Olivier Bellamy, LE MONDE DE LA MUSIQUE, Mai 2008 – CD Transart Live/Naïve paru en mars 2008/ Concerti n°1 et 2 de Mendelssohn / Prague Chamber Orchestra

“Si le jeune virtuose a toutes les qualités techniques et déjà une belle expérience pour s’imposer, c’est par sa personnalité que Nemanja Radulovic séduit. Extrêmement à l’aise avec la partition, ce violoniste joue de façon brillante et enlevée. Rien ne lui résiste, il avale les mesures, bondit de trilles en trilles, donne ce qu’il faut de vibrato et sculpte de son archet frétillant aussi prompt à la docilité qu’aux puissantes attaques de cordes, une interprétation qui restera dans les mémoires.”

www.resmusica.com, Christophe Le Gall, 26/03/2008 – CD Transart Live/Naïve paru en mars 2008/ Concerti n°1 et 2 de Mendelssohn / Prague Chamber Orchestra

[…] le violoniste Nemanja Radulovic a la faculté rare d’embraser le public à chaque fois qu’il joue.

EPOK, 17/03/2006

“Cette oeuvre immense [le concerto pour violon de Beethoven], le jeune violoniste [Nemanja Radulovic] l’a jouée avec une fraîcheur et une passion enthousiasmantes. Sa présence scénique, son engagement musical et son imagination sonore ont ébloui le public.

O. Bellamy, LE MONDE DE LA MUSIQUE, janvier 2007

Nemanja Radulovic. Il n’a que vingt ans. Mais il a l’étoffe de ces violonistes qui balaient l’académisme de leur fougue et de leur engagement absolu […].

LA LIBERTE, quotidien roman édité à Fribourg, 8/04/2006

Radulovic’s youthful [violinist] demeanour and volcanic technique belie fine musicianship and an ability to play with great poetry and passion.”

Brmingham Post, David Hart, 10/10/2007

Mit 21 Jahren ist Nemanja Radulovic ein bereits welterfahrener Geigen-Virtuose, der mit seiner kongenialen Partnerin Laure Favre-Kahn in Staunen versetzt.

DIE PRESSE, Vienne, 11/10/2006

Phénoménal violoniste de serbe de vingt ans, Nemanja Radulovic se présente aux mélomanes avec cet impressionnant récital solo enregistré en public en juillet 2005 (CD Transart Live/Naïve – Diapason Découverte). Caprices de Paganini, Partita n°2 en ré mineur de Bach, Sonates de Ysaÿe, dont la vertigineuse Ballade et Danse ébouriffante du croate Miroslav Miletic : le jeune virtuose éblouit par sa facilité sans limite et son expression toujours intense.

LA TRIBUNE DE GENEVE, 29/03/2006

A vingt ans, ce [violoniste] aux allures de Paganini n’est pas seulement une bête à concours de plus, bardé de prix internationaux et révélation des Victoires de la musique et du MIDEM. Ce violoniste serbe installé à Paris, élève de Patrice Fontanarosa, a ce qui distingue le véritable artiste du robot virtuose : une personnalité. […] il insuffle une vie de chaque instant à des répertoires parfois figés dans la pure prouesse technique.

C. Merlin, LE FIGARO, 19/01/2006

Silhouette longiligne de danseur étoile, longues mèches bouclées romantiques (…), le violoniste Nemanja Radulovic ne passe pas inaperçu. (…) ce virtuose de 20 ans, déjà couronné de nombreux prix internationaux, affiche sans complexe autant d’énergie que de liberté, de détermination que de décontraction. (…) La façon dont il fait corps avec son instrument, la souplesse et la stabilité de cet équilibriste – mi-funambule, mi-centaure – font merveille.

Giles Macassar, TELERAMA, 25/01/2006

Loin des moules académiques, le jeune prodige serbe renoue avec la tradition de ses lointains aînés, Enesco, Huberman, Menuhin ou Gitlis. Nemanja Radulovic a 20 ans, et avec lui, c’est à nouveau la hardiesse qui l’emporte sur la raison, c’est une fulgurante personnalité qui anime la moindre des lignes [CD Transart Live/Naïve : Diapason Découverte]. On sent l’instinct, la soif de liberté mais surtout l’inspiration et la sincérité d’un artiste qui a beaucoup à dire. Radulovic ne répète pas ce qu’il a entendu ailleurs, […] il use de timbres rares, d’une infinie variété d’attaques ou de vibratos, et surtout d’une dynamique sur un qui-vive perpétuel. Ne laissant paraître aucun effort, tel un funambule qui défie les lois de la gravité et ne connaît pas le vertige, il vous entraîne dans un monde irréel et fantastique […]. Coup de chapeau à ce talent original et d’une exceptionnelle authenticité

Jean-Michel Molkhou, DIAPASON - Avril 2006 – CD Transart Live/Naïve : Diapason Découverte

Nemanja Radulovic is a tongue-twisting name Filipino culturati have come to know well. Nemanja, to our ears, means effortless virtuosity, sincere passion and infectious joy. Nemanja is classical made cool, not by any gimmickry, but by sheer gusto and overwhelming brilliance. […] We saw him first as a young genius. Now we behold a ripening master. Seasons come and go. But we here in Manila hope to see more of Nemanja Radulovic at next year’s French Spring.

R. Jorge, ABS CBN News by Classical Music Mozart, 5/06/2006

Air gentiment filou et crinière sombre, le violoniste fait ensuite chavirer la salle dans trois pièces de Sarasate : à son actif, un abattage inaltérable qui brûle les planches dans le Zapateado (1880) ou la conclusion des Airs bohémiens (1878), mais aussi une qualité de chant et de phrasé qui s’illustre notamment dans la Romance andalouse (1879). En bis, le dernier mouvement (Les Furies) de la Deuxième sonate d’Ysaÿe sera époustouflant comme il se doit.

S. Corley, ConcertoNet.com, 26/03/2006

Dans ce CD [Transart Live/Naïve] enregistré aux Flâneries musicales de Reims, en juillet 2005, ce jeune soliste de vingt ans propose en effet un programme composé de six œuvres pour violon solo. Une technique époustouflante lui permet de déjouer tous les pièges des sonates d’Ysaÿe, des Caprices de Paganini, ou de la Partita n°2 en ré mineur de Bach. Un régal !

LA VIE, 26/01/2006

Le violoniste Nemanja Radulovic est originaire de Serbie et de Montenegro, il a à peine 20 ans. Quand il joue le concerto de Beethoven, on sent derrière chaque son une personnalité, une volonté de création propre. Sa présence sur scène est forte, il entre dans la musique comme le leader d'un rockband… […] Violonistiquement parlant, il a beaucoup à donner, son jeu est coloré et communicatif, il cherche un contact étroit avec l'orchestre afin de pouvoir à tout moment donner son empreinte... il est sans conteste un soliste avec un énorme potentiel qui fera encore parler de lui...

Neux Zürcher Zestung, 18/09/2005

D'autres s'occupent à son âge de leur voiture, le violoniste serbe de 20 ans, Nemanja Radulovic, accorde pendant ce temps son violon. Ensuite, il prépare, en guise de parcours d'essai, le concerto pour violon de Beethoven qu'il joue en un tour de virtuosité impeccable. Avec un sourire contagieux, d'une joviale confiance en soi et d'une sûreté qui ne reconnaît pas d'obstacles dans les difficultés techniques, mais des propositions de démonstration de son stupéfiant savoir, il joue et joue...

TAGES-ANZEIGER, 18/09/05

On reste stupéfait par la maturité musicale et la réflexion précoce de ce musicien. […] L’élan de cet artiste d’exception ne faiblit jamais, il fait preuve d’une fougue, d’une sonorité rare, lumineuse.

J. Reverdy, LE DAUPHINE LIBERE, 26/08/2005

Un grand garçon tout simple, souriant comme ne le sont plus toujours les gloires consacrées. Mais aussi un artiste développant un jeu ardent, intense, merveilleusement chantant, doublé d’un refus de la virtuosité gratuite, tous azimuts, façon jeune prodige qui joue et se joue de tout.

G. Corneloup, LE FIGARO, 24/08/2004

Pourquoi ne pas oser la comparaison ? Nemanja Radulovic, 19 printemps, évoque un Paganini ressuscité, avec sa longue crinière en folie et son époustouflante virtuosité. Sa gestique spectaculaire contribue à rappeler que la musique est expression, respiration, danse et chant, tout cela à la fois...

VENDEE-MATIN, 15/01/2004

Quand il joue, Nemanja Radulovic incarne la musique même. Comme un chanteur qui n’aurait pas mué, il semble avoir gardé la facilité, la fraîcheur, le toupet de l’enfance. Mais c’est une illusion, car son interprétation n’est pas seulement un phénomène spontané. En fait, il devait être un musicien formé et épanoui dès le plus jeune âge. L’étude lui a apporté le style de chaque compositeur, mais l’essentiel, ce que les autres passent une vie à chercher, il l’a toujours eu. Un génie du violon ? Oui, n’ayons pas peur du mot.

O. Bellamy, Le Monde de la musique,Portrait, 2003
avatar
NemanjaFan
Admin

Messages : 222
Date d'inscription : 28/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://nemanjaradulovic.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum